Principe de fonctionnement

L’activation du noyau du noyau de béton repose sur le principe d’accumulation. La masse de béton est chauffée ou refroidie progressivement. Cela permet d’accumuler et stocker la chaleur en hiver ou le froid en été. C’est l’ensemble du plancher (prédalles et béton de seconde phase) qui participe au confort climatique. Les tuyaux de chauffage sont directement intégrés à la prédalle. L’eau y circule à une température comprise entre 15° et 35°. Cette eau chauffe ou refroidit la masse de béton. L’air ambiant est ainsi climatisé par rayonnement et par convection. Le système traditionnel de chauffage par le sol permet de chauffer dans une seule direction (vers le haut). Les dalles ACTIV Kerkstoel permettent de chauffer à la fois vers le haut et vers le bas.

Le système d’activation du noyau de béton permet de maintenir une température uniforme tout au long de l’année. Le prix des combustibles de chauffage augmente régulièrement. Il est devenu indispensable de concevoir des bâtiments thermiquement efficaces. Dès la conception, il est nécessaire d’avoir une réflexion sur le mode de production d’énergie. A ce stade, on peut y intégrer le principe d’activation du noyau de béton. Avec le mode de chauffage classique par radiateurs par exemple, l’eau doit circuler à une température élevée (>60°). Ceci exige beaucoup d’énergie. Dans le cas d’activation du noyau de béton, L’eau (chaude ou froide) circule selon le besoin. En mode chauffage, l’eau circule à basse température (<35°). En mode refroidissement, l’eau circule à une température relativement élevée (<15°).